(↑ activer audio)

La pluie soude

installation performative, environ 1 heure, dimensions variables

performative installation, about 1 hour, variable dimensions

2019

   À Mexico, les intempéries sont d’une telle intensité que les bâtiments se fissurent ; laissant l’eau s’infiltrer lorsque les fortes pluies de septembre s’abattent sur la ville. 

   La pluie soude est née de ces gouttes à gouttes, ces métronomes décomptant le temps d’effondrement des édifices. Une confrontation entre le feu et l’eau à travers la surface métallique des modules crée un phénomène perceptif étrange : lorsque la température atteint son maximum les gouttes d’eau retentissent comme des billes de cristal sur les surfaces devenues réfractaires par la chaleur. 

   Le performeur est alors maître d’orchestre. 

   In Mexico City, inclement weather can be so intense that buildings crack, allowing water to seep in when the heavy rains of september hit the city. 

   La pluie soude [Soda rain] comes as an expression of these drips, these metronomes counting down the time it takes for buildings to collapse. The collision of fire and water through the modules’ metal surface creates a peculiar perceptual phenomenon: when the temperature reaches its maximum, the drops of water resound like crystal balls on the surfaces  which have been rendered refractory by the heat. 

   The performance artist becomes the conductor of the symphonic orchestra.

↓ Photographies Louise Garin

la-pluie-soude-1.jpg
la-pluie-soude-2.jpg
la-pluie-soude-3.jpg